Aller au contenu principal

Production

LE NEZ / THE PLEASURES OF THE SCENTS

Franco Canta

Franco Canta, Marchand de truffe

Une aventure olfactive explorant l’influence de l’odorat sur la mémoire, les émotions et le sexe.

Le plaisir de la nourriture, de l’érotique et de la famille forme l’essence même de nos vies émotionnelles, et c’est l’odorat qui en est le déclencheur essentiel. En toute vérité, on devrait appeler notre sens de l’odorat, notre sens du désir, car il exalte nos passions. Les odeurs nous émeuvent de façon subliminale et profonde, nous poussant à agir et à accomplir des choses qu’on ignore. Elles enrichissent nos vies et nous procurent des joies indescriptibles. Tout au long de ce long-métrage documentaire, des histoires centrales nous emportent dans l’univers de l’odorat. Certaines relèvent du suspens, du risque et de la folie de la quête ultime; d’autres de moments de pure poésie.

Ce documentaire tourné dans cinq pays nous emporte dans une aventure artistique à travers la caméra de Kim Nguyen, finaliste aux Oscars en 2012 pour Rebelle, dans la catégorie du meilleur film étranger. Il intègre à la fois la beauté, le goût et la poésie à son film, jusqu’à en faire exhaler le sens profond qu’est l’odorat.

Réalisation: Kim Nguyen
Scénarisation: Laurie Finstad
Production: Lowik Média
En collaboration avec Doc Channel & TV5 Québec Canada
Durée : 90 minutes
Langue : anglais & français

A kaleidoscopic exploration of what our sense of smell has to do with memory, emotion, and sex.

The pleasures of food, of the erotic, of family – form the very fabric of our emotional lives. And smell is an essential emotional trigger. There is more truth to call our sense of smell our sense of desire because it springs our passions. Smell moves us, subliminally and profoundly. It moves us to act and do things we are wholly unaware of. It enriches our lives, gives us with unspeakable joys. All along this feature-length documentary, central storylines take us into the world of smell. Many of them have the suspense, death-defying risk and insanity of a quest; others, are moments of pure poetry.

Filmed in five countries, this documentary takes us through an artistic journey through the lens of Kim Nguyen, Oscar nominee for best foreign film in 2012 with his film War Witch. He integrates beauty, taste and poetry into the film, to the point where we can feel the inner sense of the Empire of Scents.

Director: Kim Nguyen
Scenarist: Laurie Finstad
Production: Lowik Média
In collaboration with Doc Channel & TV5 Québec Canada
Length : 90 minutes
Language : English & French

MON PÈRE ET SA MÉLANCOLIE

Poète, écrivain et savant chinois issu du peuple minoritaire Naxi, mon père, Chong Ren He, a consacré sa vie entière à étudier et à protéger la culture Dongba. Cette ancienne culture  fait face à de constantes menaces d’assimilation par le peuple majoritaire du pays, les Hans, qui considèrent leur culture comme étant supérieure et absolue. Ce documentaire explore la lutte d’un individu pour empêcher la disparition d’une culture millénaire qui se voit menacée par l’instabilité culturelle et politique sévissant en Chine.

A Poet, writer and Chinese intellectual from the Naxi minority, Xiaodan’s father, has devoted his entire life studying and protecting the Dongba culture. This ancient culture is now being threatened by the assimilation of the Hans, the country’s majority group that deems its culture to be superior and absolute. This documentary examines the struggle of an individual to prevent an age-old culture from being destructed by the cultural and politcal upheavals prevailing in China.

THE BEEKEEPER AND HIS SON

Un aperçu intime au sein d’une famille rurale et leur lutte entre la façon traditionnelle et les rêves d’un jeune travailleur migrant.

Le vieil apiculteur Laoyu perd ses ruches dû à la plus grosse épidémie de vers qu’il a vue depuis le début de sa carrière, il y a de cela cinquante ans. Cependant, il est plus anxieux face à la situation de son fils Maofu errant de ville en ville en tant que travailleur immigrant. Quand Maofu retourne à la maison pour l’été, Laoyu espère qu’ensemble ils reconstruiront les ruches. Pendant que Laoyu est déçu par le focus de Maofu sur le profit au lieu de sur les abeilles, Maofu se sent étouffé par les airs autoritaires de son père. Leurs attentes silencieuses mutuelles se répondent de façon tendue avec le climat rude et l’oie malicieuse.

An intimate insight into a Chinese rural family and their struggle between traditional manner and the dreams of a young migrant worker in limbo.

The old beekeeper Laoyu is losing his hives to the most severe worm outbreak he has seen in his fifty-year long beekeeping career. However, he feels even more anxious about the future of his only son Maofu, who has been wandering from city to city as a migrant worker. When Maofu returns home in the summer, Laoyu hopes that together they will rebuild the beehives. While Laoyu is disappointed by Maofu’s focus on profits instead of the bees, Maofu feels suffocated by his father’s authoritarian tunes. Their unspoken expectations tensely echo with the harsh weather conditions and a mischievous goose.

BRASILIA: LIFE AFTER DESIGN

// Sortie en mars 2016 // Release March 2016 //

DSC04572

Située à 18 heures dans les terres de Rio et la côte, la ville Brasilia est mystique : une utopie bétonnée dans le désert.

En 1956, Lucio Costa, un urbaniste visionnaire, et l’architecte renommé Oscar Niemeyer inventent un design pour microgérer les activités quotidiennes de la vie humaine, en créant différents secteurs géographiques propres à chaque routine : travail, habitation et loisirs. L’objectif audacieux était de créer un espace qui mènerait à la naissance du « nouveau citoyen brésilien ».

Aujourd’hui, protégé comme site du patrimoine mondial par l’UNESCO, et donc malgré la population grandissante à tous les ans, le plan de la ville ne peut être modifié. Dessinée pour 500 000 personnes, Brasilia compte maintenant 2 500 000 habitants.

Craques et fissures apparurent rapidement dans le design. Construite pour les voitures, la ville a désormais un nombre insuffisant de places de stationnement et les gens doivent littéralement pousser leurs voitures en place. Les endroits de rassemblement restent vides, car la population les considère trop loin et hideux. Des banlieues imprévues apparaissent dans l’abandon, entourent et écrasent le centre historique.

Brasilia : Life After Design expose le conflit central d’une des villes les plus extrêmement planifiée : comment les gens déterminent-ils leur futur lorsqu’il y en a déjà un prévu pour eux? Quelle est la vraie vie sous le design architectural?

Réalisation: Bart Simpson
Scénarisation: Bart Simpson & Nancy Marcotte
Direction à la photographie: Alex Margineau
Montage: Colin Monie
Production: Lucie Tremblay (Lowik media) & Aimara Reques (Aconite Productions, Écosse)
Langues: français & anglais
Partenaires: Documentary Channel, Sodec, Creative Scotland, Aconite (Écosse), Autlook, Conseil des arts du Canada, CNC (Terre-Neuve)
DSC01075

Located 18 hours deep inland from Rio and the coast, the city of BRASILIA is a mythical place: a concrete utopia born out of the desert.

Back in 1956, Lucio Costa, a visionary urbanist and the well-known architect Oscar Niemeyer : invented a design to micromanage the daily activity of human life, by creating different geographic sectors for such routines as work, home and leisure. The unabashed goal was to create the space that would birth “the new Brazilian citizen”.

Today, it is protected by UNESCO as a World Heritage Site, so despite the population growing every year, the city plan itself cannot change. It was designed for 500,000  people, and now over 2,500,000  live within its borders.

It didn’t take long before cracks and fissures appeared in the design.  It was a city built for cars, but since there is no place to park, people have to literally push their cars into place. Spaces meant for gathering lay empty, because the population thought they were too ugly, or too far away.  Unplanned suburbs started popping up with abandon, and now they surround and dwarf the historical centre.

Brasilia: Life After Design showcases the central conflict of one of the world’s most extremely-planned cities: how do people determine their future when one is already set for them? What is the real life under the blueprint ?

Director: Bart Simpson
Scenarist: Bart Simpson & Nancy Marcotte
Director of photography: Alex Margineau
Editor: Colin Monie
Production: Lucie Tremblay (Lowik media) & Aimara Reques (Aconite Productions, Scotland)
Languages: french & english
Partners: Documentary Channel, Sodec, Creative Scotland, Aconite (Scotland), Autlook, Canada Council for the Arts, CNC (Terre-Neuve)

LA GRANDE SOIF

Sans repère, sans guide ni rituel, quatre jeunes entre 15 et 20 ans cherchent à tâtons un sens à leur vie. À l’aube de devenir adulte, ils ont le vertige. Leur constat est clair : la vie est difficile. Et leurs nombreuses questions à propos de la vie, de la mort et de la souffrance restent sans réponse. Ces jeunes bénéficient pourtant d’un libre choix chèrement gagné par les générations précédentes. Mais cette nouvelle liberté provoque en eux un vide inassouvi. Une grande soif les amène alors à emprunter des chemins méconnus, très peu fréquentés par les jeunes d’aujourd’hui…

Réalisation: Delphine Piperni
Scénarisation: Delphine Piperni
Production: Lowik Média
Distribution : K-Films Amérique
Langue : français 

Thèmes
Jeunesse, quête identitaire, spiritualité, liberté

PLACIDE GABOURY OU L’EX-PÈRE SPIRITUEL

PLACIDE GABOURY ou l’ex-Père spirituel est un film documentaire qui propose une réflexion sur la quête du bonheur et sur l’évolution de la spiritualité au Québec depuis la Grande noirceur à aujourd’hui, à travers le regard d’un sage, Placide Gaboury, qui a été acteur et témoin de ces bouleversements socio-politiques et spirituels. Telle une force tranquille, il s’est frayé un chemin à travers les dédales de la spiritualité pour finalement trouvé ses repères au fond de lui-même. Décédé le 27 mai 2012, l’équipe de création a eu a chance de le côtoyer en fin de vie à sa fermette de Saint-Ursule où il a écoulé ses derniers jours et a livré son testament spirituel.

Mot de passe: Placide

Réalisation: Simon Trépanier et Abraham Lifshitz
Scénarisation: Simon Trépanier et Gaétan Chabot
Production: Lowik Média
Distribution : Lowik Média
Recherche : Colette Chabot
En collaboration avec Télé Québec
Durée : 52 minutes
Langue : français

Thèmes
Spiritualité, religion, quête du bonheur

%d blogueurs aiment ce contenu :