Aller au contenu principal

Développement

 

PARIS-TOKYO

 

Paris-Tokyo est à la fois un récit de voyage et une invitation à l’émerveillement. Campé dans les années ’50, le documentaire retrace une aventure extraordinaire qu’a vécue Rock Demers, le producteur emblématique de la série de films Les Contes pour tous. Alors âgé d’à peine vingt ans, il décide de partir à pied de Paris à Tokyo, avec seulement 250 $ en poche. Son calcul était simple : avec un budget de 1 $ par jour, il pouvait tenir 250 jours. Il passera entre autres par la Yougoslavie, la Turquie, L’Afghanistan et l’Iran, à une époque où le rideau de fer existait encore, et où plusieurs Occidentaux considéraient encore les humains à l’est de la Turquie comme des barbares maléfiques.

Véritable odyssée ulyssienne, Rock tombera en amour, se mariera à Nazareth dans la grotte de l’Ange Gabriel et concevra un enfant au pied des mythiques églises troglodytes des Météores en Grèce. Puis, lui et sa femme risqueront leur vie en traversant le Baloutchistan pour atteindre l’Inde. Enfin, avec sa femme enceinte de 7 mois, il empruntera un bateau marchand pour finalement atteindre Tokyo, en passant par Singapour et Saïgon. Ce film se veut le portrait kaléidoscopique du globe des années ’50, teinté par les influences culturelles de chaque peuple visité. C’est l’amalgame de toutes ces visions qui offrira un portrait plus près de la « vérité », si celle-ci existe. Grâce à un saut cinquante ans dans le passé, grâce à cette traversée des frontières de l’époque, nous espérons que Paris-Tokyo contribuera à mieux comprendre ce qui peut se trouver de l’autre côté des frontières physiques ou psychiques d’aujourd’hui.

Réalisation: Kim Nguyen
Monteur: Vidal Béïque
Productrice: Lucie Tremblay
Production: Lowik Média
Distribution: Funfilm
Ventes internationales: Films Transit
Diffuseur: Super Channel

 

 

Paris-Tokyo is both a travel story and an invitation to amazement. Set in the ’50s, the documentary chronicles Rock Demers’ extraordinary journey before he was to become the iconic producer of the film series: Tales for All. At barely 20 years of age, he decided to hitchhike from Paris to Tokyo with only $250 in his pockets. His logic was simple: with a daily budget of $1, he could make it through 250 days. He went through Yugoslavia, Turkey, Afghanistan and Iran, amongst other places, at a time when the Iron Curtain still existed, and many Occidentals considered those living East of Turkey to be evil barbarians.

A true mythological odyssey, Rock will fall in love, get married in Nazareth in the grotto of the Archangel Gabriel and conceive a child at the foot of the mythical troglodyte churches of meteors in Greece. Later, he and his wife will risk their lives crossing Balochistan to get to India. Finally, with his seven month pregnant wife, he will board a merchant boat to ultimately reach Tokyo by going through Singapore and Saigon. This movie captures the portrait of the ’50s which opens a window on the cultural influences of the people from each country visited. These surimposed visions will form one overall picture closer to the “real truth”, if such a thing exists. By making a fifty years jump in the past, a crossing of temporal borders, we hope Paris-Tokyo will help understand what really exists, today, behind our physical and mental borders.

Director: Kim Nguyen
Editor: Vidal Béïque
Producer: Lucie Tremblay
Production: Lowik Media
Distributor: Funfilm
International sales: Films Transit
Broadcaster: Super Channel

 

RÉVOLTÉES

un film de Anaïs Barbeau-Lavalette

1871, archives. Paris. Une mère quitte son enfant pour aller militer auprès des Communards.

1912, archives. Londres. Une mère quitte son enfant pour aller militer auprès des Suffragettes.

1965, archives. New York. Une mère quitte son enfant pour aller militer auprès des Black Panthers.

2011, archives. Caire. Une mère quitte son enfant pour rejoindre la révolution du papyrus sur la Place Tahir.

 

Depuis toujours, le dilemme féminin se présente ainsi : l’engagement familial ou l’engagement social, le lien maternel ou la révolte. L’enfant ou la valise.

L’Histoire écrite n’offre jusqu’à maintenant qu’une représentation superficielle de la présence des femmes dans les mouvements de révolte. Quand elles y figurent, elles sont souvent des figures asexuées, voire masculines.

Or aujourd’hui, aux quatre coins de la planète, on observe un déploiement des forces féminines dans les mouvements de révolte. Et, de plus en plus, celui-ci se fait AVEC les enfants.

Et si une page venait de se tourner ? Et si nous entrions dans une ère des possibles où la femme peut faire cohabiter la révolte et la maternité ?

Et si la modernité rendait possible la valise ET l’enfant ?

LES RÉVOLTÉES plonge dans cette page de notre histoire, en ébullition.

Je veux filmer la rencontre des deux territoires (l’intime et le politique). Là où ils s’entrechoquent, là où ils s’inspirent.

Turquie. Une jeune fille enceinte prend la rue d’assaut au nom de ses idéaux, pour la suite du monde. Incarcérée, elle accouchera en prison.

Cambodge. Une mère et son fils, enfant d’un viol, parcourent les villages de la campagne cambodgienne et, envers et contre tous, tentent de briser les tabous.

Honduras. Une grand-mère, une mère et ses deux filles, issues de la minorité autochtone Lenca, mènent à leurs risques et périls une lutte armée contre un projet hydroélectrique conduit par la junte militaire.

Les personnages principaux ici présentés sont actuellement au cœur de leur histoire, qui peut-être sera dénouée à la veille du tournage. Comme il est pour moi primordial de présenter des femmes révoltées en action, nous préciserons les profils durant le développement du film, afin de s’assurer de leur actualité.

Autour d’elles, en filigrane, ailleurs : toutes celles qui s’unissent pour être mères ensemble. Celles qui fièrement s’opposent et qui pourront être déployées en « liant », d’un personnage à l’autre. Sans plonger dans leur quotidien, elles seront « toutes les autres » : des visages, des corps féminins réunis, en lutte.

Nous suivrons donc trois femmes en révolte active. En mode « direct », nous les accompagnerons d’un pôle à l’autre : des quatre coins de leur demeure où elles accouchent, nourrissent, bercent, éduquent leurs enfants ; à la rue qu’elles prennent d’assaut, revendiquant, criant, se battant…

De la berceuse au coup de poing, de la punition à la revendication enflammée, du vertige émouvant à la fureur combative.

Je souhaite faire des RÉVOLTÉES un film éminemment moderne, lumineux et inspirant.

 

 

 

TUMBLING WOLFSKIN

 

Tumbling Wolfskin est un voyage sensoriel dévoilant l’unique capacité de l’humain à contrôler son environnement et démontre comment notre plus vieux compagnon, le chien autrefois loup, suit loyalement sa direction. Grâce à la force des images, des sons et de sa durée, cet acte de cinéma saisit des fragments de la réalité. Le film capte le quotidien ordinaire, ainsi que les actions et situations spectaculaires dans le but de révéler la complexité, la profondeur et la constante évolution de cette animalité partagée. Le film débute avec des loups captivés dans une forêt au nord du Québec qui vivent tout près d’une quarantaine de chiens huskys. Ensuite, on explore le champ de bataille d’une piste de course de chien. Dans la trame urbaine de Montréal, le film montre comment les chiens y naviguent dans la technologie de l’humain, tel Skype. Enfin, le chien physique semble devenir redondant face aux chiens robots et compagnons virtuels. Balançant entre le cinéma d’observation et le documentaire animalier poétique, Tumbling Wolfskin présente un tissage de places et de situations qui explorent la psyché humaine autant que la réalité animale.

Tumbling Wolfskin is a sensory journey revealing Man’s unique capability to control its environment and demonstrates how our oldest companion, the dog that once was wolf, faithfully follows our direction. It is an act of cinema, relying on the strength of images, sounds, and duration to grasp significant fragments of reality. The film records plain everyday life as well as spectacular actions and settings in order to reveal the complexity, depth, and ongoing evolution of a shared animality. It starts with captivated wolves in a forest of northern Québec that live close to forty chained husky dogs. Then, we explore the battleground of a dog racing stadium. The film gives way to the cityscape of Montreal where we see how an urban dog copes with human technology such as Skype. The journey culminates in a world where the physical dog has become redundant in prospect of robot dogs and virtual dog companions. Swaying between observational cinema and poetic wildlife documentary, Tumbling Wolfskin presents an interweaving of places and situations that explores the human psyche as much as animal reality.

 


MISS BÉNÉVOLE

 

// Série web-doc //

IMG_6347IMG_6348

Dorice a comme principe que «quand on veut, on peut». Elle peut donner de son temps, mais on ne la veut pas. Après avoir essuyé plusieurs refus, elle décide de devenir bénévole à temps plein, coûte que coûte. Ce personnage unique aux mille expériences et à l’univers loufoque nous plonge dans le monde surprenant du bénévolat où l’humour rencontre l’humanité. À chaque aventure, Dorice débarque dans un nouveau milieu avec son trop-plein d’amour, sa volonté excessive et la naïveté d’une débutante. Il va sans dire que partout où elle passe, Miss Bénévole inspire du changement.

Telle une Jeanne d’Arc en devenir, Dorice cherche à donner de son temps à quiconque aurait besoin de son aide…N’importe où, à n’importe qui, n’importe quand! Son coach de vie l’a convaincue que faire du bénévolat est extrêmement bon pour elle, bon pour sa santé.

Envahie de sa mission, Dorice a proposé généreusement ses services à quelques organismes qui n’ont malheureusement pas accepté son offre. Pas assez qualifiée : « Ne le prenez pas mal, mais vous ne correspondez pas à notre projet communautaire».Depuis cet épisode, Dorice refuse cet échec et met toute son énergie à combler son désir d’aider le plus de monde possible. Elle se proclame bénévole à temps plein.

CONCEPT

Miss Bénévole nous montre les aventures d’un personnage drôle et original qui entre en relation avec les gens d’une manière dont elle seule sait le faire. Ses gestes sont sincères, mais sa maladresse et sa personnalité amusent et étonnent; se retrouvant dans des situations cocasses, Dorice réussit finalement à faire le bien … souvent bien malgré elle.

Chaque semaine, Dorice s’invite dans un nouveau milieu en portant fièrement son titre de bénévole. Chacun des épisodes se concentre dans un lieu précis où Dorice s’immisce dans le monde du bénévolat comme si elle était chargée d’une mission vitale. Elle est là pour sauver le monde. Du CHSLD à la clinique de don de sang, de la soupe populaire à l’hôpital, de l’aide aux non-voyants aux lignes d’écoute, Dorice veut tout essayer. Peut-être aussi n’est-elle plus la bienvenue après une première visite ? Les situations et les lieux sont un puits sans fond d’occasions lui permettant de briller par sa singularité, puisque Dorice arrive toujours avec un lot d’événements insoupçonnés et bien souvent hors de son contrôle.

Quoi qu’il en soit, les endroits ne manquent pas et beaucoup semblent impressionnés par la bonne volonté de Dorice. Le jour viendra où les organismes eux-mêmes interpelleront Dorice afin qu’elle se joigne à eux.

Tout au long de son parcours, Dorice vient se ressourcer et poursuivre son cheminement personnel en consultant son coach de vie aux humeurs parfois changeantes. Ce coach un peu farfelu guide Dorice vers ces choix de vie et d’actions bénévoles. Les rencontres entre ces deux personnages ne sont surtout pas ordinaires.

Dorice pourrait-elle devenir la bénévole de l’année ? Défi lançé!

Réalisation: Lyne Charlebois
Scénarisation: Dorice Simon, Véronique Chevrier & Marie-Andrée Labbé
Production: Lowik Média
Distribution : Lowik Média
Durée : 20 fois 3 minutes
Langue : français

%d blogueurs aiment ce contenu :